ACADÉMIE DES SCIENCES,

BELLES LETTRES ET ARTS

DE SAVOIE

Château des Ducs de Savoie
CS 31802
73 018 CHAMBERY Cedex

Signalements de mai 2024

Prenez connaissance des conférences présentées, en avril 2024, par les sociétés savantes de Savoie, librement ouvertes au public en suivant ce lien.

Réhabilitation du Grand Salon du théâtre Charles Dullin

Vous êtes sensibles à l’art et à l’histoire, vous voulez sauvegarder le patrimoine chambérien : partagez l’engagement de l’Académie de Savoie pour le financement de la restauration du Grand Salon du théâtre Charles Dullin en suivant ce lien.

Vue partielle de l'assistance.
© E/J-Y Sardella.

L'Académie de Savoie, en collaboration avec la délégation générale de Savoie du Souvenir Français, la société des membres de la Légion d'Honneur et l'association nationale des membres de l'Ordre National du Mérite a commémoré à l'hôtel de ville de Chambéry, le 80e anniversaire de la mort de l'unificateur de la Résistance, à travers une conférence " Les derniers jours de Jean Moulin " présentée par M. Jean-Olivier Viout, président honoraire de l'Académie, président du Conseil d'orientation du Mémorial national de la prison de Montluc.

La Délégation générale du Souvenir français de la Savoie, avec l’appui de l’Académie de Savoie, de la société des membres de la Légion d’Honneur, et de l’Association Nationale des membres de l’Ordre National du Mérite (ANMONM), avait organisé vendredi dernier une séance de commémoration du 80e anniversaire de la mort de Jean Moulin dans le salon de l’Hôtel de ville de Chambéry.

Après une introduction de Jean-Yves Sardella et de Frédéric Mareschal, respectivement Délégué général adjoint et Délégué général du Souvenir français pour la Savoie, la parole a été donné à Jean-Olivier Viout qui évoqua les derniers jours de Jean Moulin.

Après avoir unifié sous l’autorité du général de Gaulle tous les mouvements de la résistance avec la création du Conseil National de la Résistance dont il était le chef, Jean Moulin revient à Lyon le 11 juin 1943 sous le nom d’emprunt de Joseph Marchand. Le général Delestraint, chef de l’organisation militaire de la résistance, vient d’être arrêté avec son adjoint et il est urgent de le remplacer. Une réunion des principaux chefs de la résistance est organisée le 21 juin à Caluire chez le docteur Dugoujon.

Mais la police allemande, très certainement prévenue par un des participants à la réunion qui réussira à s’échapper miraculeusement, arrête tous les protagonistes. C’est Klaus Barbie, le chef de la gestapo de Lyon, qui mène les interrogatoires. Identifié comme le chef de l’armée secrète grâce à un de ses compagnons qui craque et parle sous la torture, Jean Moulin subit une première série d’interrogatoires. Il en sort le corps brisé. Comme il n’a rien dit, il est envoyé très affaibli à la Gestapo de Paris où il est à nouveau torturé sans qu’il parle à nouveau. Clairement identifié comme le chef de la résistance en France, il est réclamé par Berlin qui veut l’interroger à son tour. Mais il décède dans le train de nuit Partis-Berlin peu avant Francfort.

Son corps et ramené à Paris, incinéré, et ses cendres sont déposées au Père Lachaise dans une urne heureusement identifiable.

Après cette évocation, Jean-Olivier Viout présenta un extrait du film réalisé lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon le 19 décembre 1964. Il fit également remarquer que Jean Moulin est la seule personne que le général de Gaulles transféra au Panthéon. Il termina par ces mots : « Jean Moulin ne saurait mourir, il doit rester vivant dans notre conscience collective ».

Le général Ratel prit ensuite la parole pour remercier tout particulièrement le Souvenir français, à l’initiative de la cérémonie, et Jean-Olivier Viout pour sa remarquable intervention. Madame Laure Bonnet, Présidente de l’ANMONM, clôtura la commémoration en entonnant une Marseillaise reprise avec émotion par toute l’assemblée.

De gauche à droite Édith Sardella, Frédéric Mareschal, Pierre Geneletti, Jean-Olivier Viout, Jean-Yves Sardella, Laure Bonnet, le général Ratel et madame, Michel Fuentes. Photo JY Sardella.

© E/J-Y Sardella.

Vue partielle de l'assistance.
© E/J-Y Sardella.

EVENEMENTS A VENIR (2)

19
Jui
Salon de l’Académie
Date : 19 Juin 2024, 16:00

20
Jui
Eveux / Oingt
Date : 20 Juin 2024, 07:30

PHOTOTHEQUE (2)

A venir

Rechercher sur le site (2)

BASE DOCUMENTAIRE

Les Mémoires de l'Académie

Régulièrement édités depuis 1825, les Mémoires de l'Académie de Savoie rassemblent notamment les principales recherches et communications présentées par ses membres.

Index des sommaires

La table alphabétique est un outil de travail pour l'étude des travaux publiés dans les Mémoires et les Documents de 1925 à 2015 et ceux publiés dans La Savoie littéraire et scientifique (LSls) parue de 1906 à 1924.

Fonds de l'Académie

Ce fonds, déposé par l'Académie de Savoie, se subdivise en trois parties : la première rassemble quelques-uns des manuscrits des communications envoyées par les membres de l'Académie pour publication dans le bulletin, ou les matériaux destinés à l'édition d'une étude.

Inventaire raisonné des édifices religieux de Savoie

Cet inventaire inédit réalisé par Mme Michèle Brocard, membre titulaire de l'Académie, répertorie près de 600 églises et chapelles du département de la Savoie, en présentant leur historique et leurs caractéristiques architecturales et artistiques.